GASCONNE DES PYRENEES Mag' N° 118

En cette saison, vous êtes plus souvent dehors qu’avec un journal, fusse votre GDP Mag’, entre les mains.

Je vous épargnerai les « leçons à tirer de l’épisode que nous venons (continuons ?) de vivre » : il n’y a jamais eu autant d’analystes et de pseudos philosophes en France qui ont le temps de vous expliquer ce que vous devez penser ! A chacun de méditer librement.

A ma place de Président du Groupe Gascon, le bien nommé, ce qui me semble important c’est de vous dire combien je ressens en ce moment la force de notre collectif et l’adéquation de notre race et de nos orientations au présent et à l’avenir.

Alors que nous pourrions nous satisfaire d’une situation d’ensemble ma foi plutôt enviable pour le contexte (l’animal Gascon des Pyrénées est aujourd’hui proche d’un équilibre optimal, l’obstacle sanitaire pour la vente des taureaux a été brillamment franchi, des débouchés existent pour nos viandes certifiées…), un bouillonnement d’idées et de réflexions anime cette année 2020 dans nos instances, toujours tournées vers l’avenir. La lucidité de vos administrateurs favorisant l’arrivée de nombreux jeunes récemment installés n’y est pas étrangère.

Concrètement, nous leur donnons l’occasion de s’exprimer en travaillant par groupes sur la mise à jour du Projet Racial 2021/2027 (datant déjà de 2018), les pistes de collaboration avec des filières aux problématiques voisines pour optimiser les moyens, l’analyse de conséquences des propositions du groupe qui avance en parallèle sur d’intéressantes hypothèses de segmentation de la viande GDP (nouveaux cahiers des charges, nouveaux identifiants, …)

L’application, après validation au C.A. ou en A.G., de ce type de décisions entraîne des besoins inévitables en communication. Qu’à cela ne tienne : en parallèle une opération « photothèque » est menée, qui commencera à servir pour la mise à jour de fond du site internet avant la fin de l’année.

Vous voyez qu’il y a moins de manifestations ou concours dans ce numéro, qui reste bien dense, beaucoup étant annulées. Un mal pour un bien : les techniciens en profitent pour rattraper des tournées et multiplier leur présence sur le terrain, des dossiers de fonds avancent.

Le renouvellement de génération prévu depuis longtemps est bien là, comme une vague de fond avec de nombreux jeunes passionnés issus de toute l’Occitanie et des Pyrénées, légitimement de plus en plus fiers de leur race et de leur travail. Le train démarre : ne le ratez pas, montez avec eux !

Le Président Alfred Vismara


 

44e vente annuelle des taureaux évalués

En vente virtuelle sur Internet

Du doute au soulagement !

La vente de la série 2019/2020 s’annonçait prometteuse : 48 taureaux retenus grâce au niveau exceptionnel du groupe (chiffres à l’appui), passage du cap du 3 000e veau évalué (3008 depuis la création) …

Prévue initialement le 19/03/2020, l’impossibilité de tenir la vente physique (confinement le 17/03/2020 à midi !) s’est évidemment imposée comme la seule attitude responsable à avoir dans le contexte douloureux que connaît le pays.

La décision étant prise le 16/03, l’équipe technique a relevé le challenge d’organiser en 2 jours la PREMIERE VENTE EN LIGNE totale sur internet de race Gasconne des Pyrénées.

Le 19/03, tous les animaux disponibles étaient visibles en vidéo sur un lien réservé, avec fiches catalogues… et musique ! Les offres sur une adresse mail dédiée et confidentielle étaient à adresser avant le 01/04/2020.

Les résultats sont inespérés vu le contexte et les délais :

Plus de 11 000 vues sur youtube partagées entre les 53 vidéos (des génisses étaient également disponibles)

40 des 48 taureaux sont vendus, ainsi que 100 % des génisses, avec surenchères. Plusieurs éleveurs n’ont pas obtenu d’animal malgré leurs offres. Un acheteur anglais a dû différer son achat, de même que la Guyane qui voulait 4 mâles : c’est donc un très bon résultat.

Les prix moyens sont équivalents à l’année dernière qui était un bon cru : 6 100 € (mise à prix 3 900 €) pour Occitan, qualifié I.A. 2019, 3 927 € pour les 23 qualifiés Reconnus Contrôlés (mise à prix 2 550 €), 2 386 € pour les qualifiés Homologués Contrôlés.

Les prix s’échelonnent de 7 200 € à 2 250 € : chacun peut avoir accès à un bon taureau selon ses moyens.

Encore une première : 100 % des 6 départements pyrénéens ont acheté, avec l’arrivée du 64 ! Les autres destinations sont 25, 39, 81 … et Espagne.

La plus grande rigueur a bien sûr été appliquée pour la livraison de ces animaux par dérogation, l’accès à la Station ayant été longtemps strictement interdit pour confinement.

Bravo et merci aux éleveurs et à l’équipe technique.


 

CONCOURS PHOTO 2020 de la Gasconne des Pyrénées 

Prenez date !

Passionnés et éleveurs de la race Gasconne des Pyrénées partagent de beaux clichés sur les réseaux sociaux.

Votre créativité nous a inspiré pour organiser un concours photo du 15 juillet au 15 octobre 2020. Plusieurs thèmes y seront proposés et les meilleurs clichés seront récompensés. Retrouvez les informations et le règlement du concours sur le site internet www.gasconne.com et notre page Facebook à partir du 1er juillet 2020.

Vous aussi, tentez votre chance… !

L’actualité, c’est la transhumance…
 

…et la reproduction !

 

L’actualité, c’est la transhumance…


 

Reconnaissance de la Transhumance comme Patrimoine Culturel Immatériel de l‘Humanité (UNESCO)

C’est bien parti !

Mardi 2 juin 2020, le Comité du patrimoine ethnologique et immatériel a rendu, à l’unanimité des membres présents, un avis favorable à l’inscription des savoir-faire et des pratiques de la transhumance en France à l’Inventaire national du patrimoine culturel immatériel.

C’est une première étape, dans la procédure d’inscription de la pratique de la transhumance, dans son volet français, sur la Liste représentative du Patrimoine culturel immatériel de l’humanité (UNESCO), portée par le CORAM – Collectif des Races locales de Massif – , avec une mobilisation forte des acteurs du monde pastoral des différents massifs et territoires concernés par cette pratique, ainsi que l’accompagnement du ministère de la Culture et la collaboration des autres ministères concernés, en particulier de l’Agriculture et de l’Alimentation. Le Ministre Franck Riester en personne avait assisté à une longue réunion préparatoire sur le stand CORAM au S.I.A. de Paris 2020…


La communication sur la page Facebook des Races locales de Massif :

www.facebook.com/2044101999159797/posts/2719959064907417/

La page mise à jour du site internet du CORAM (+ communiqué de presse téléchargeable) :

www.races-montagnes.com/fr/projet-pci-unesco/transhumance.php


Le 6 juin 2020, au pied du Plateau de Beille en Ariège, comme pour les coureurs du Tour de France, c’est parti pour 17 kms d’ascension à 8,5% de moyenne : le peloton s’étire !...

…Quelques temps après, enfin la sortie de la forêt et le plateau de Peyrefitte, 5 kms avant l’arrivée à la station de ski de fond.


 

ACTUALITÉS

Des échanges fructueux avec les éleveurs andorrans

Le 9 mars dernier, visite studieuse à la station de Villeneuve-du-Paréage d’une forte délégation de 50 professionnels de l’élevage de la principauté d’Andorre composée essentiellement d’éleveurs, d’une grande partie du service administratif du Ministère de l’Agriculture ainsi que de Madame la Ministre Sílvia Calvó.

Cette journée de formation et de découverte entre dans le cadre du projet DIETAPYR2 et a permis de célébrer les 20 ans de la création de la société Ramaders d’Andorra.

La matinée a permis d’aborder et d’échanger sur différents points techniques :

Variabilité génétique : grands principes et applications à la population de Bruna d’Andorra

Intérêts de la mise en place de la pépinière de génisses

Intérêts de l’Insémination Animale et discussions pratiques sur les possibilités de produire des semences en Andorre, grâce à l’intervention de 2 techniciens de la Coopelso : Romain FAURE et Laurent REYNES. 

La fin de matinée a été consacrée à la visite de l’outil station : depuis 2007 des lots de 7-8 veaux de Race Bruna d’Andorra sont évalués à PEPIRAG où ils subissent les mêmes contrôles que leurs contemporains gascons des Pyrénées.

Ensuite la délégation a été accueillie par le Président de la Chambre d’Agriculture de l’Ariège Philippe LACUBE, et a visité l’exploitation du Gaec des Quiés notamment pour voir un bâtiment d’élevage récent en zone de montagne.

Une journée chargée pour cette délégation mais riche en échanges qui devraient bénéficier à l’évolution de la race Bruna d’Andorra.

Quelques semaines plus tard, la Convention qui confie ces missions au Groupe Gascon a été renouvelée pour deux ans : elle preuve de confiance…


44e salon de l’agriculture de Tarbes 2020

Le Syndicat GDP 65 y organise comme chaque année le concours départemental, complété du 32 et du 64, dans une très bonne ambiance : contrairement à Paris la semaine précédente, le covid semblait encore loin à ce moment-là… Le jugement des 31 reproducteurs a été réalisé par Christian ASNA de la Haute Garonne et Oriol SOLA des Pyrénées Orientales. Félicitations à tous pour votre participation, votre engagement et pour cette magnifique vitrine : les photos ci-dessous en témoignent !

GC

Beau travail d’équipe

Quelle section de taureaux et quel cadre !


 

 


génétique

Entrée station 2020

les dates pour la 45e série !

Après avoir savouré le succès de la dernière vente, le temps est déjà venu de préparer la prochaine série : première entrée le jeudi 6 août, deuxième les mercredi 14 et jeudi 15 octobre.

 

 

 

 

 

Estive et veaux station ?

L’équipe création génétique a constaté une baisse de la proportion de veaux issus d’estive ou de zones sèches lors des dernières séries à la station PEPIRAG.

 

 

Océane GRANIER en BTS PA au Legta de Pamiers.

Ainsi, dans le cadre du projet DIETAPYR2*, Océane GRANIER en BTS PA au Legta de Pamiers, passe 2 mois cet été dans notre organisme pour comprendre cette diminution et surtout tenter d’apporter des solutions à la dégradation de ce critère jugé comme primordial dans notre schéma de sélection. Pour cela, elle sollicitera certains d’entre vous pour un questionnaire : merci de lui réserver le meilleur accueil.

« Je suis actuellement en stage chez le Groupe Gascon dans le cadre de ma formation de BTS Production Animale. Tout au long de mon stage, je vais travailler sur un sujet d’actualité pour le Groupe Gascon, celui de la diminution du taux de veaux transhumants qui entrent à la station Pepirag à Villeneuve du Paréage.

En effet, on observe une diminution de veaux d’estive depuis 3 ans. Mon objectif est donc de comprendre pourquoi ce pourcentage diminue et également de trouver des solutions à ce problème. C’est un sujet très important et à prendre au sérieux car c’est un véritable problème, pas seulement pour le Groupe Gascon, mais aussi pour la race Gasconne des Pyrénées.

Mon stage chez le Groupe Gascon est une expérience professionnelle très enrichissante car j’ai l’occasion de tourner avec les techniciens et mon maître de stage pour rencontrer différents éleveurs de la race. J’ai pu donc en savoir un peu plus, chaque jour, sur leur métier et leur quotidien professionnel. »

*DIETAPYR2 est un projet cofinancé par le fonds Européen de Développement Régional (FEDER) du programme Interreg POCTEFA.


 

Accès données Normabev 

Nous venons de signer une convention avec Normabev afin de récupérer l’ensemble des données d’abattage des adhérents au Groupe Gascon.

Ces données resteront bien sûr confidentielles, elles seront traitées dans chaque élevage par catégorie (jeunes bovins, taureaux, bœufs, vaches, génisses, veaux sous la mère). Ainsi ces résultats devraient permettre d’être plus précis sur le plan génétique (par exemple caractères transmis par lignée de taureau), de mesurer les impacts des différentes conduites d’élevage etc…

En tout état de cause chaque adhérent doit donner son consentement, dans l’intérêt collectif, pour que la société Normabev transmette les données d’abattage au Groupe Gascon. Ceci est très simple, pour les utilisateurs de Synel, cliquez sur la brique « Abattages NORMABEV » et validez votre accord en cochant les 2 cases qui apparaîtront.


 

Résistance naturelle de la race Gasconne des Pyrénées aux strongles digestifs

Point d’étape du projet SERUSTIC après deux années de suivi en Ariège

Dans le cadre du programme SERUSTIC porté par le Collectif des Races locales de Massif (CORAM), le Groupe Gascon et l’Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse (ENVT) étudient la résistance de la Gasconne des Pyrénées aux strongles digestifs.

Deux espèces de strongles digestifs, Ostertagia ostertagi et Cooperia oncophora, occasionnent des retards de croissance chez les bovins de première et de seconde année de pâture et parfois des signes cliniques. Aujourd’hui, leur maîtrise repose sur l’emploi de molécules anthelminthiques de synthèse, dont les lactones macrocycliques. L’usage fréquent et systématique de ces molécules a conduit aux premiers cas de résistance aux lactones macrocycliques chez Cooperia oncophora dans notre pays. Il faut donc reconsidérer nos pratiques de traitement pour ralentir la diffusion de la résistance et évaluer de nouvelles méthodes de lutte, complémentaires aux anthelminthiques.

Des travaux réalisés aux USA ont montré que les jeunes bovins Hereford présentent trois profils d’excrétion d’œufs de strongles digestifs au cours de leur première saison de pâture : les premiers répriment d’emblée ces parasites et n’excrètent que très peu d’œufs durant toute la saison (régulateurs précoces) ; les seconds commencent par excréter des œufs de façon massive pendant les premiers mois d’exposition puis finissent par s’immuniser et diminuer l’excrétion (régulateurs tardifs). Enfin, un troisième groupe ne parvient pas à réguler les intensités d’excrétion d’œufs et constitue une source majeure de contamination pour les pâturages pendant la première saison de pâture (non régulateurs). Selon les auteurs américains, cette différence de profil est en partie d’origine génétique et permettrait d’envisager une sélection des bovins à la résistance aux strongles digestifs.

L’objectif de l’étude est de suivre l’évolution du parasitisme digestif de génisses Gasconnes des Pyrénées en première et en seconde années de pâture et d’identifier des différences de profil d’excrétion entre individus.

Une première cohorte de 17 génisses a fait l’objet de prélèvements de matières fécales et de sang toutes les six semaines de mars à novembre 2018 puis à trois reprises entre avril et novembre 2019. Une seconde cohorte de 21 jeunes génisses a été suivie à cinq reprises entre avril et novembre 2019, le suivi de sa deuxième année de pâture étant prévu en 2020. Aucun traitement antiparasitaire interne n’a été fait sur ces animaux ni pendant la saison de pâture ni à la rentrée en stabulation. A chaque visite, l’intensité d’excrétion d’œufs de chaque génisse a été évaluée selon la méthode de McMaster. Un dosage de pepsinogène sanguin et d’anticorps anti-Ostertagia ostertagi ont été réalisés sur chaque génisse et à chaque date.

Les trois profils d’excrétion décrits par les auteurs américains ont été retrouvés en 2018 chez les génisses de la première cohorte. Toutes ces génisses (y compris les régulatrices précoces) ont bien été exposées aux infestations par les strongles digestifs comme le montrent les résultats de pepsinogène sanguin et d’anticorps anti-Ostertagia ostertagi. L’effet père sur les profils d’excrétion n’a pas pu être évalué en raison du faible nombre de génisses suivies et de la grande diversité des pères. En 2019, des épisodes de sécheresse estivale prononcés ont entrainé la rupture des infestations par les strongles digestifs, les excrétions ont montré une diminution d’intensité dès mi-juillet qui s’est maintenue jusqu’en novembre. En seconde année de pâture, les intensités d’excrétion de toutes les génisses étaient très faibles et les valeurs de pepsinogène sanguins et d’anticorps élevées suggérant que ces génisses, exposées à des infestations, sont parvenues à réguler l’excrétion d’œufs de strongles digestifs sans aucun traitement antiparasitaire.

En conclusion, trois profils d’excrétion ont bien été identifiés chez des génisses Gasconnes des Pyrénées en première saison de pâture 2018. En seconde année, ces génisses parviennent toutes à réguler ce parasitisme. Enfin, l’année 2019 a montré que des épisodes de sécheresse estivale impactent considérablement la dynamique des populations de nématodes parasites digestifs chez les bovins. Ces résultats seront présentés au colloque « Rencontres, Recherches, Ruminants » en décembre 2020 à Paris (De Cherade de Monbron et al., 2020). L’étude se poursuit en 2020 dans deux élevages.

Nous remercions les partenaires techniques et financiers de ce projet, Philippe Jacquiet et ses collègues de l’ENVT, ainsi que les éleveurs qui permettent la réalisation de ce protocole d’étude.


 

viande

Remerciements !

Nous tenions à remercier tous nos bouchers adhérents pour les efforts consentis pendant cette période difficile liée au Covid19, garantissant ainsi, malgré le contexte, une viande d’excellence auprès des consommateurs demandeurs de qualité.

Et merci aussi aux éleveurs qui ont su s’adapter à cette situation en offrant toujours des animaux d’exception.

VG


Les SIQO, quesaco ?

C’est la question à laquelle répond une nouvelle vidéo de WeLoveAgri [Prends-en de la graine]. Les SIQO ne font pas de musique, ils ne se mangent pas non plus mais là, vous chauffez…

En fait, les SIQO sont les Signes d’identification de la qualité et de l’origine des produits alimentaires. Les fromages, les fruits et légumes, la viande, le vin… tous ces aliments ont leur SIQO.

Il y a des vieux SIQO, comme le Label Rouge qui a 60 ans cette année, reconnu par 94 % des consommateurs, et des plus jeunes, comme le label Agriculture Biologique. Les AOP, AOC et IGP sont aussi des SIQO.

Pour avoir le droit de faire figurer ces logos sur les produits alimentaires, il faut répondre à un cahier des charges… Explications en images.

ci-dessous le lien vers une vidéo mettant en valeur les SIQO

 

Trouvé avec plaisir à l’entrée de la magnifique base nautique de Léran, sur l’immense Lac de Montbel en Ariège, ce panneau explicatif où la Communauté des Communes explique fièrement aux visiteurs le lien entre son territoire préservé et sa race locale, la Gasconne des Pyrénées. Bravo.

 

Adoption de la proposition de loi « relative à la transparence de l’information sur les produits alimentaires »

Interbev et inaporc se félicitent de l’adoption de l’article interdisant l’utilisation des dénominations animales pour promouvoir ou commercialiser des produits contenant des protéines végétales

TELECHARGEZ LE TEXTE DE LOI

Paris, le 28 mai 2020 – La proposition de loi « relative à la transparence de l’information sur les produits alimentaires » a été définitivement adoptée le 27 mai 2020 à l’Assemblée Nationale et, avec elle, une disposition importante visant l’interdiction de l’utilisation des dénominations animales (steak, filet, saucisse …) pour les produits contenant des protéines végétales.

Les Interprofessions INTERBEV et INAPORC se félicitent de l’adoption de cette mesure législative, qui apportera, lorsqu’elle sera appliquée, un vrai progrès en matière de transparence de l’information délivrée au consommateur. C’est pourquoi, elles demandent au Gouvernement de prendre sans attendre le décret d’application de cette mesure pouvant être mise en place rapidement par la France.

En effet, cette dernière n’est pas dans l’obligation d’attendre une éventuelle évolution du droit européen pour imposer cette interdiction, nécessaire afin de limiter tout risque de tromperie du consommateur, sur son marché.

Dîtes « Macarel » de bœuf gascon Label Rouge : fini le « steack de soja OGM » ! (ici dans les tribunes du Stade Toulousain un jour de match)

 


 

Ne manquez pas le livre de Daniel Pujol, un des pionniers des filières de qualité en Occitanie, entre autre fondateur de la Mission Agro-alimentaire Pyrénées, qui nous fait partager son expérience et ses anecdotes de 40 ans de vie professionnelle au service de la valorisation de ce territoire par ses producteurs.

Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


AGENDA

 

04/07/20  Etang de Lers (09) Journées Pyrénéennes pour les libertés : la fête du pastoralisme et de la biodiversité domestique

20/07/20  CNG : Réunions « Groupe 2021/2027 » et Comité de liaison

06/08/20  CNG : Entrée des Veaux Station, C.A. du GG

08 au 09/08/20  Foire à Estadens (31) ?

02 au 05/08/20  « Toulouse à Table »

04 au 06/09/20  Montpellier : Sud de France fête la Qualité

05/09/20  Cazères (31)-Loudenvielle (65) : l’étape pyrénéenne du Tour de France

27/09/20  Pique-Nique Qualivores à Caunes Minervois (11)

07 au 09/10/20  Cournon (63) : Sommet de l’Elevage (Concours GDP le Jeudi 08 à 11h30)

11 au 13/09  Nîmes (30) Journées Méditer. des Saveurs : Présentation 10 bovins GDP

14 et 15/10/20  CNG : Entrée des Veaux Station

27/10/20  Andorre-la-Vieille : Foire annuelle

30 et 31/10/20  « Made In Viande »

05/11/20  Clermont-Ferrand (63) AG du CORAM

10 au 13/12/20  REGAL au nouveau parc des Expositions

 


PRESS BOOK MEDIA RACE GASCONNE DES PYRENEES

 

LA DEPECHE DU MIDI

11/06/2020  Retour sur les lauriers ariégeois du concours agricole 2020

24/05/2020  Les Gasconnes ont rejoint les estives

04/05/2020  Gascons : malgré la crise, la filière se maintient

10/04/2020  600kg de viande livrés Toulouse en direct de l’Ariège

07/04/2020  Taureaux gascons : la vente aux enchères sur internet a bien marché

24/03/2020  La vente aux enchères a bien démarré

19/03/2020  La vente des taureaux gascons se fera sur Internet

12/02/2020  Une Mission pour les filières alimentaires de proximité

 

TERRES D’ARIEGE

13/03/2020  Elevage : Une cuvée 2019/2020 prometteuse pour la station Pepirag

06/03/2020  SIA 2020 : Les Ariégeois ont cumulé les récompenses

06/03/2020  Syndicat : Interview de Nicolas DELPONTE, président du canton JA Plaine-et-Coteaux/saverdum

 

LA France AGRICOLE

20/04/2020  Occitanie : 35 taureaux vendus en ligne

 

MIDI MA REGION, MES ENVIES

15/03/2020  La recette de Midi : Côte de bœuf gascon, sauce au vin rouge et échalotes confites.

 

Presse Andorrane :

Lien site internet : Délégation Andorrane au Groupe Gascon :

https://www.govern.ad/agricultura/item/11286-calvo-es-desplaca-amb-els-ramaders-andorrans-fins-al-centre-de-seleccio-del-groupe-gascon-per-intercanviar-coneixements

Bon Dia Andorra et Diari d’Andorra

10/03/2020  Els ramaders van a França per intercanviar coneixements


Carnet rose

C’est avec joie que nous avons appris la naissance de MAÏNA, le 03 mars 2020 fille de Jason LACUBE, Co-Président du Syndicat GDP des éleveurs ariégeois. Nous souhaitons la bienvenue à MAÏNA et toutes nos félicitations aux heureux parents et grands-parents.

En arrivant au monde le 1er juin, la petite MARIE, 3.170 kgs, ne se doutait pas qu’elle conférait ainsi le nouveau statut de grand-mère à Jocelyne Dupuy, assistante de Direction Groupe Gascon ! Le temps passe. Félicitations sincères à toute la famille.


Carnet noir

Nous avons appris le décès du père de Francisco SAINZ ALLENDE, éleveur de Gasconnes des Pyrénées en Espagne – Cantabrie. L’équipe du Groupe Gascon lui adresse ses sincères condoléances et lui exprime tout son soutien.

Décès soudain le 14 mars 2020 de Philippe Cujives, éleveur à Mazères (09), à l’âge de 58 ans. Il était aussi un membre actif du Comité de la foire de son cher village. Toutes nos condoléances à sa famille.

C’est avec tristesse que nous avons appris en cette fin de mois de mai, le décès d’un ancien éleveur de gasconnes des Pyrénées, Monsieur Jean LANGLADE habitant dans la Haute Ariège. Nous souhaitons lui rendre hommage et présentons nos plus sincères condoléances à sa famille et tous ses proches.

 


 

Toutes les actions du GROUPE GASCON
sont permises grâce...

• Aux Financeurs Publics :

Aux structures membres du Groupe Gascon au 30/06/2020 :

Pole 1 - Eleveurs : Eleveurs • Syndicats Gascon Départementaux et Associations étrangères. Pole 2 – Collecte Performance : Elevage Bassin Sud 09 – 32 - 65 • EDE 31 • Service Elevage Chambre Agriculture 11-30-34-66. Pole 3 - Insémination : Auriva • Coopelso • Sorelis. Pole 4 : Organisation commerciale amont : Cooperative Arterris • Catalane de Viande et Bétail • Fournisseurs d’aliments • SAS Gascon Diffusion FENVIA. Pole 5 - Organisation commerciale aval : Abattoirs : Pamiers, St Gaudens, Quillan, Saint-Girons - Abatteurs - Distributeurs : Ets Jucla, Viandes du Sud Toulousain • Lindenhoff • Détaillants viande : plus de 20 bouchers, restaurants, GMS. Pole 6 - Territoire et Société : Confrérie du Bœuf Gascon - Association Foire d’Espezel • CFPPA Ariège-Comminges

Aux organismes techniques et associations : Institut de l’Elevage, INRA, ARSOE Soual, CORAM, Races De France, Fil Rouge, IRQUALIM...

Aux organisations professionnelles : Interbev Occitanie • France Agrimer • F.N.E.

Aux membres bienfaiteurs : Paul Plouviez

GASCONNE DES PYRÉNÉES MAG

Bulletin de liaison du Groupe Gascon - Prochaine parution : OCTOBRE 2020

Adresse : Groupe Gascon - 09100 Villeneuve du Paréage - Responsable de publication : A. VISMARA. - Rédaction : JP. GAJAN - F. PIQUEMAL - V. GALETTO

G. LOZE - M. MALNIS - J. DUPUY - G. TESNIERE - G. CAMPAN

Crédit photos : Auriva, Groupama, Crédit Agricole, Serge Guiraud, Joni Hermans

Conception et Impression : NOVA SCOP 09000 FOIX. - N° ISSN : 1245-1606