GASCON_MAGAZINE_N_108


Nous nous faisons un plaisir de transmettre et partager avec tous nos lecteurs les souhaits de Bonne Année 2018 reçus de la famille Augier (31), et remercier les nombreux sympathisants qui en ont fait de même.


Egalement, Voeux 2018 d'outre atlantique : "Ariège" génisse née dans l'état de New-York

 


PARIS 2018 : La Haute-Garonne à l’Honneur

Suite au choix du Conseil d’Administration d’instaurer un roulement entre les différents Syndicats Gascons départementaux, pour les années où nous sommes en présentation au Salon de l’Agriculture de Paris, après l’Aude, c’est la Haute-Garonne qui est à l’honneur cette année. Il y aura une présentation de 6 animaux (4 reproducteurs et 2 animaux gras en Label Rouge). Pour le reste pas de changement notable, stand dans le « Village CORAM », avec les ovins des Pyrénées et le C.D.31, Trophée des Jeunes Pointeurs, Concours Général Agricole des produits section Label Rouge Bœuf Gascon.

Le lundi, de 11h00 à 11h30, une présentation sera faite sur le ring présentation.

Le mardi, pointage des Jeunes sur le ring présentation aussi, de 10h00 à 10h30, et par la suite remise des prix et présentation de race de 12h00 à 12h30 sur ce même ring.

A noter la journée « Pyrénées » du Coram le jeudi.

Et le vendredi soir, une transhumance sera organisée autour du salon. Le Lycée Agricole de Pamiers (09) participera au Trophée des Lycées avec une vache gasconne de son troupeau.

Au moins 2 façons de déguster la viande de race gasconne : sur le stand Groupe Gascon, avec les Macarels gascons de « La Maison Lacube ». Et en ville, n’hésitez pas à vous rendre au « Plaisir Gascon » Paris 6ème, métro Odéon dont la notoriété a fait ses preuves depuis 2 ans…

VG


 

EDITO : RAPPORT DU CONSEIL D’ADMINISTRATION, AG du 18 DECEMBRE 2017

« Mon Rapport « moral » (exercice passé) sera rapide : nous avons fait le dos rond dans un contexte financier difficile pour la structure, et nous nous sommes battus pour passer le cap et construire pour l’avenir. Je tiens ici à remercier les salariés et les utilisateurs des services qui ont compris cette phase et gardé la même énergie, ainsi que tous ceux qui ont œuvré pour défendre nos dossiers. Pour le reste, je vous invite à consulter les chiffres du tableau de bord. Parmi ceux-là, retenons le cap des 6000 têtes au recensement officiel espagnol (SIMOGAN, + 10%), le fort développement en carcasses sous marque race gasconne…

Le Rapport d’orientation est beaucoup plus important cette année : cette journée est fondatrice d’un cap réaffirmé, et lance un plan de trois ans, adossé au programme DIETAPYR2 soutenu par les financements européens transfrontaliers. Cette période doit être mise à profit pour mettre en place un modèle racial rénové, pérennisé, plus autonome, adapté au contexte, garant de l’optimisation économique des acteurs de toutes les filières qui s’appuient sur notre base commune, fière de ses atouts : la population bovine gasconne, occitane et pyrénéenne « jusqu’au bout des onglons ».

La question n’est pas de savoir si notre race a un avenir. La question que vous devez vous poser est : est-ce que je veux utiliser ce fort potentiel au service de mon projet individuel ? Est-ce que je veux faire partie de ce bel avenir ? Elle en a un beau, c’est évident, j’en suis convaincu, et ne suis pas le seul : des acteurs économiques de premier plan ayant fait leurs preuves parfois en dehors des filières viande, nous rejoignent mois après mois, après analyse objective de tous les facteurs. Les jeunes éleveurs qui ont témoigné aujourd’hui, tous réalistes et enthousiastes, nous montrent la voie. Il serait dommage d’avoir des doutes (souvent immiscés par de simples opportunités mercantiles à court terme qui bénéficient à des intermédiaires, surtout pas aux producteurs) dans les Pyrénées et le sud Occitanie en particulier : pourquoi aller chercher ailleurs ce que l’on a, parfaitement adapté ? Pourquoi se passer auprès du consommateur du fort lien au territoire que constitue la race ? Vous avez bien noté que les récentes campagnes nationales de communication INTERBEV sont toutes basées sur les races et leur diversité en France, à l’image des vins de cépage ? Cultivons la différence, vous pouvez être fiers de votre identité. Le Plan 2020 sera construit pour et avec vous, qui choisissez cette belle perspective, au service de l’emploi et la valorisation de nos territoires. Tant pis pour les autres…. »

Le Président

Alfred Vismara


 

Le 18 décembre : une journée fondatrice

Près d’une centaine de personnes avait fait le déplacement au magnifique site des Forges de Pyrène à Montgailhard pour écouter le groupe des jeunes éleveurs gascons (au pupitre), sous le regard attentif de Bernard Bibé et Jean-Luc Chauvel (les deux grands témoins), mais aussi Jean-Pierre Jacquemin, éleveurs de 86 mères gasconnes dans le Doubs, ex-Vice-Président de GDS France, et Jean-Paul Rouzes de Montégut-Plantaurel, industriel renommé qui a choisi la gasconne pour alimenter son remarquable bâtiment d’engraissement.

Après une AG statutaire rondement menée, la journée a été véritablement lancée par les propositions du groupe de jeunes qui a travaillé sous l’égide de l’ADEPFO (Association pour les Développement des Pyrénées par la Formation).

La motivation et la précision des jeunes qui se sont succédés au micro ont impressionné la nombreuse assistance.

Ils ont dégagé 3 axes forts et 36 propositions ! Nous y reviendrons.

Les débats qui s’en sont suivis ont été de haut niveau, renforcés par la présence de responsables professionnels de dimension nationale. Nous reviendrons sur le fond dans un autre numéro.

Le lancement du Programme DIETAPYR transfrontalier (7 partenaires français –Ecole Nationale Vétérinaire Toulouse, Groupe Gascon, Pepirag SAS-, Espagnols et Andorrans), soutenu par les crédits européens Poctefa, a conclu cette matinée chargée.

L’après-midi s’est poursuivi par le film grandiose puis le témoignage plein d’authenticité de Brice Delsouiller, éleveur gascon à Saint-Frajou (31), vacher de l’estive de Quioules dans l’Aston (09). De quoi renforcer l’image du métier d’éleveur de montagne vers les jeunes, ou le grand public, ce qui est fondamental en ce moment (le lien a été totalement assumé avec les Etats généraux du Pastoralisme pyrénéen, organisés 8 jours plus tôt à Foix : des fichiers d’invitation avaient même été mis en commun).

Enfin l’étude sur l’Adaptation de la Sélection au Pastoralisme et à la Transhumance a livré ses résultats finaux, outils extrêmement intéressants pour bien piloter la race, ou en faire la promotion : saviez-vous qu’une vache gasconne fait jusqu’à 19 kms dans la journée avec des dénivelés importants (hors journée de transhumance !), et que les parcours enregistrés par GPS toutes les 10 mns montrent que ces vaches occupent bien dans l’été tout le territoire ?

En résumé, ce fut une journée fondatrice, qui trace bien les perspectives à affiner maintenant dans le premier semestre 2018.

L’inauguration du nouvel « Espace Multi-Fonction » du site de Villeneuve-du-Paréage à l’automne prochain marquera bien une nouvelle ère pour l’organisation collective de la race et ses éleveurs.

Ce groupe de 12 a été constitué en recherchant une représentativité des systèmes et des départements. Pour la parité, cela a été plus difficile! Ils ont compensé en chargeant Amélie Minvielle de faire (brillamment) la présentation publique. Il est réconfortant de constater finalement que d’autres auraient souhaité participer et avaient toute légitimité pour le faire, mais la disponibilité précise à dégager sur ces 4 mois ne leur a pas permis : ils auront l’occasion d’apporter leur pierre à la suite des travaux.


 

AGENDA

  • 24/02 au 04/03 : S.I.A.Paris
  • 08 au 11/03 : Salon Ag. Tarbes 65, Concours Gascon le samedi
  • 15/03 : CNG Vente des Taureaux
  • 04/04 : CNG Vente des Génisses

 

SOMMET DE L’ELEVAGE 2017

Du 4 au 6 octobre 2017, COURNON d’AUVERGNE a été une fois de plus, le lieu de rencontre incontournable de tous les éleveurs Français et Étrangers, lors du SOMMET DE L’ELEVAGE…..

L’occasion pour la race Gasconne de présenter 18 animaux de qualité en Concours National (palmarès complet sur gasconne.com), mais aussi un magnifique lot de broutards croisés blond/gascon.

Nous remercions Auriva et Interbev Occitanie d’avoir encore été partenaires pour exposer des génisses issues d’insémination et ce lot de deux croisés.

A noter les prix de championnat suite au concours organisé le mercredi : Julius, jeune taureau de 3 ans et demi, du GAEC DE PELOQUE (09), et HORLOGE, vache de 5 ans du GAEC LASSALLE (11). Tout au long du Salon, nous avons partagé nos opinions avec de nombreux éleveurs français également intéressés par notre race…

Enfin, c’est à COURNON qu’ont été remis les « Sabots d’Or » à l’élevage : EARL DE TROTTIS, éleveur de Haute-Garonne, Alexandre Caballud et Jean-Claude Arnaud (31) : distinction honorable du meilleur élevage Français race Gasconne  en 2017 adhérent à Bovin Croissance (voir ci-contre). Nous renouvelons nos félicitations à cette belle famille…..

VG


 

Une belle carte postale du Gard : merci !

« Bonjour à toute l’équipe,

Hier midi, Gaëlle et Mathieu Saignol ont pour la première fois transhumé une partie de leur troupeau, à leur manière, comme ils le souhaitaient depuis longtemps : en Camargue, 6 km de drailles seulement mais un joli défilé tout en robes grises et blanches, aidés de leurs amis cavaliers. Pas de stress ressenti, les vaches et les génisses se sont à nouveau laissées caresser dès leur arrivée sur la parcelle d’hivernage ».

Dominique Carmouët


 BRÈVES

Cette fin d’année a été marquée par des changements notoires dans notre environnement. Outre les renouvellements d’administrateurs touchés par la retraite (qu’ils soient ici remerciés pour leur investissement), compensés par l’arrivée d’une forte vague de jeunes, (nous y reviendrons), Jean-Luc Bernard-Colombat, Jean Guerrier et Eric Monceau poursuivront leur carrière professionnelle plus loin de nous :

Commissaire-Adjoint du Massif des Pyrénées, JL B-Colombat sera DRAF en Nouvelle-Calédonie. Nous lui avons exprimé directement, au nom de tous, la haute estime dans laquelle nous le tenons, après avoir appris à connaître ses immenses qualités professionnelles et humaines ces dernières années.

Jean Guerrier quitte IDELE. Il était notre Ingénieur référent. Sa grande compétence, encore appréciée récemment dans le cadre de l’ASPT, nous manquera.

Enfin Eric Monceau, ne sera plus en charge du suivi des programmes Races Locales à la Région Occitanie.

Un grand merci à tous et bonne chance pour la suite.


 

ACTUALITÉS

Sabot d’or 2017 : EARL DE TROTTIS

Lors du dernier sommet de l’élevage à Cournon d’Auvergne, les sabots d’or 2017 ont été remis à l’élevage EARL DE TROTTIS en Haute Garonne, composé de Jean-Claude ARNAUD et d’Alexandre CABALLUD (techniciens BC Margot DIENY et Sébastien SUSPENE).

Nombre de vêlages : 40. 60% d’IA. 99% de vêlages faciles. 100% autonome.

C’est Jean-Claude ARNAUD qui a repris l’exploitation familiale laitière en 1977. Les premières génisses gasconnes sont arrivées en 1995 et le cheptel s’est agrandi petit à petit. En 2012, Alexandre Caballud a repris l’exploitation et Jean-Claude est parti en retraite en 2017. A son installation, Alexandre a développé un atelier de veaux sous la mère. Les éleveurs ont choisi d’avoir des vêlages d’automne pour vendre avant la période estivale. Une partie des vaches est vendue en direct. Des veaux et des génisses, rentrent régulièrement chaque année à la station raciale de Villeneuve du Paréage, et d’autres partent en vente de reproducteur en ferme.

VG


OFFRE DE SERVICE : MESURE OUVERTURE PELVIENNE

Dès cet hiver le Groupe Gascon est en mesure de réaliser des mesures d’ouverture pelvienne notamment sur la cohorte des génisses de 2 ans avant la mise à la saillie. L’ouverture pelvienne permet de mesurer la surface du passage pelvien dont disposera le veau au moment du vêlage.

INTERETS

  • Bonne héritabilité du caractère (h²=0,34)
  • Repérer les animaux extrêmes
  • Planifier les accouplements avec une meilleure précision
  • Amélioration génétique, aide au choix du renouvellement

METHODE

  • Anesthésie locale (épidurale basse) pratiquée par un vétérinaire
  • Mesure avec un pelvimètre
  • Comparaison des génisses à l’intérieur d’un lot
  • Correction en fonction de l’âge et du poids (nécessité d’une pesée autour du jour de la mesure)

PUBLIC VISE

  • Adhérents Groupe Gascon niveau Sélection
  • Départements Occitanie - Pyrénées (sauf 31, s’adresser au BC31 qui propose ce service)

TARIFS

  • 50 € par cheptel + 5 € par génisse + produits...

RENSEIGNEMENTS COMPLEMENTAIRES

Auprès des 2 techniciens formés par l’Institut de l’Elevage :

Vincent GALETTO : 07-78-81-01-40

Guillaume LOZE : 07-78-81-01-39


 

Entrée station  2017/2018 : ça promet !

79 veaux, une fois de plus impeccablement en phase avec les orientations et les besoins, sont entrés à PEPIRAG en 2 fois : le 8 août et le 12 octobre.

Le ring que vous connaissez a été détruit, les travaux avancent. Ne manquez pas la première vente dans le nouvel espace le jeudi 15 mars: les taureaux seront à la hauteur !

Paratub et prohylaxie : le réflexe !

Comme l’indique le règlement intérieur de la station raciale, les cheptels naisseurs de veaux entrant en station devront être suivis en Paratub sur l’ensemble du troupeau ; pour rentrer à l’automne 2018, n’oubliez pas de le demander et le signaler au moment où vous faîtes la plupart des prophylaxies

Et toujours CEVA Santé Animale…

…qui fournit gracieusement les produits de qualité permettant dans les meilleures conditions la synchronisation des chaleurs sur les génisses de la station ou en pépinière, à la vente le 4 avril 2017.


 

NOUVEAU CATALOGUE I.A.

Le catalogue I.A. 2018 vient de paraître.

LOUBENS nouveau taureau choisi pour produire des semences sexées « femelle », elles sont disponibles dès à présent à l’ensemble des utilisateurs, n’hésitez pas à contacter votre coopérative de mise en place.

Le taureau LOUBENS, non porteur du gène mh, spécialement sélectionné pour ses qualités maternelles (fils de Rodin 112 en IVMAT et d’une fille de Vengeur présentant un IVMAT à 115) né à Loubens (09) chez Yves EYCHENNE, possède de bonnes longueurs, un bon carré de bassin appuyé par une ouverture pelvienne intéressante.

L’autre nouveau taureau est MONTCALM (mh/+) sorti 1er de la série 2016/2017 avec un IMOCR à 119. Au profil complet, son originalité dans le pedigree permet de l’utiliser sur de nombreuses lignées. Son ouverture pelvienne exceptionnelle est prometteuse pour la production de femelles de renouvellement de qualité, il est né chez Guy FAURE à La Bastide de Sérou (09).

Pour les éleveurs en VA4 nous vous rappelons l’intérêt d’utiliser le pack génétique mentionné dans le catalogue (+site web) pour les objectifs suivants :

  • Individuel : pour parvenir à connecter rapidement votre troupeau
  • Collectif : pour évaluer rapidement les nouveaux taureaux proposés

PACK GENETIQUE A TELECHARGER


 

 

Yves Eychenne, de Loubens (09), co-Pdt du Syndicat gascon 09, a été pris en exemple pour former les éleveurs ou techniciens à l’élevage (multi-race) des génisses dans le cadre des « Bovidays » Chambre d’Agriculture : on comprend pourquoi avec cette photo !

 


 

Répartition du troupeau Gascon en Espagne

Une nouvelle intéressante arrivée d’Espagne, le troupeau Gascon a augmenté en volume de 542 animaux en 2017 par rapport à 2016, sur la base du code racial gascon officiel (1166) utilisé dans le SIMOGAN (équivalent BDNI). De quoi alimenter le dossier de reconnaissance de la race en tant que reproductrice, à relancer. Une augmentation notoire du volume de l’ordre de 10%, cela traduit bien l’intérêt que portent nos voisins ibériques à cette race rustique qui sait très bien s’adapter aux conditions souvent difficiles de certaines régions d’ Espagne. Reprenons nos efforts pour développer encore plus la race gasconne de l’autre côté des Pyrénées.

Dernière minute : encore une vente de reproducteurs qui vient de se concrétiser avec cette fois un éleveur de la région de MADRID…

PM


Résultats marquants A.S.P.T.

Le rendu final de l’étude Adaptation de la Sélection aux contraintes liées au Pastoralisme et à la Transhumance s’est déroulé le 18 décembre dernier lors de l’AG du Groupe Gascon. Rémi Salesses, Jean Guerrier, Bernard Bibe, Frédéric Piquemal, membres actifs du Comité de Pilotage, se sont relayés au micro à cet effet. Nous ne vous présentons ici que quelques résultats de cette étude très complète qui a duré 2 ans. Le fichier BDNI transhumance mis à disposition par les Chambres d’Agriculture recense depuis 2006 l’ensemble des bovins qui transhument dans les Pyrénées. Autour de 15 000 bovins gascons passent l’été sur les estives, des différences notables existent suivant les départements sur la proportion de vaches qui transhument et si elles sont suitées ou non (Cf. graphiques).

Vaches transhumantes / inventaire IPG par département

% de vaches transhumantes suitées

A retenir au moins 46 % des gasconnes transhument et 64 % d’entre elles vont sur les estives en allaitant leur veau.

De nombreuses comparaisons ont été réalisées sur les différentes performances disponibles :

  • Index en station
  • GMQ des veaux (données VA4 ou données commerciales)
  • Morphologie des vaches adultes
  • Reproduction, Index IBOVAL, I.S.U.

Index des veaux « sortie station »

1868 veaux (58 % transhumant)

Les performances, pointages et qualifications sont légèrement meilleures pour les animaux non estivants ; cependant les écarts restent peu importants.

Pas de différences visibles au niveau des index IBOVAL : l’indexation prend bien en compte la difficulté de l’estive.

A dire d’expert les différentes estives de la chaîne pyrénéenne ont été classées selon leurs caractéristiques : superficie, ressource fourragère, climat, disponibilité en eau et dénivelé. Les grandes estives et les forts dénivelés impactent négativement le GMQ des veaux. La qualité de la ressource fourragère impacte le GMQ. Pas d’impact du manque de disponibilité en eau sur le GMQ.

Une caractérisation plus fine des estives serait nécessaire pour aller plus loin.

La saison d’estive 2016 a constitué un temps fort de cette action innovante avec la mise en place de 13 boitiers GPS sur 4 sites au profil bien différent : estive du Haut Tarasconnais, estive de Mijanès, estive de Quioulès et témoin sur une parcelle à Arabaux (500 m d’altitude). Après quelques déboires au niveau des fixations, de la durée de vie de certains émetteurs, les prototypes ont répondu aux exigences à savoir un relevé GPS toutes les 10 min émis toutes les 90 min si le réseau GSM le permet sinon stocké sur le boitier.

Un éventail très large de données a été collecté par ces boitiers qui permettent de mieux chiffrer les différents critères.

En moyenne une vache gasconne parcourt 6 à 7 km par jour quelque soit le dénivelé. Elle peut monter à 2500 m d’altitude, parcourir plus de 1000 m de dénivelé positif et 19 km dans une seule journée.

Les conditions météorologiques n’ont que peu d’impact sur le comportement des gasconnes en estive, ce qui met en évidence leurs bonnes capacités d’adaptation.

Nous tenons à remercier l’ensemble des partenaires qui ont participé à cette étude : AURIVA Elevage, l’Institut de l’Elevage, le CORAM, les services Elevage des Chambres d’agriculture 09-11-31-65-66.


Brice Delsouiller, le vacher « volant » de l’estive de Quioules (09),

membre de l’équipe de France de course en montagne…et du Groupe Gascon en tant qu’éleveur à Saint-Frajou (31).

Quelle meilleure illustration de la nécessaire complémentarité de l’humain et de ruminants spécialement sélectionnés (ASPT) pour valoriser les immenses espaces libres pyrénéens au service d’un produit sain qui fait rêver à juste titre les consommateurs ?

Le film réalisé par Sandrine Morch sur lui pour France 5 est à couper le souffle : retrouvez-le sur « you tube ».


 Cahier des charges du label rouge n° LA 18/97 homologué par l’arrêté du 11 août 2017

JORF du 23 août 2017

Bulletin officiel du Ministère de l’agriculture et de l’alimentation n°2017-36

Cahier des charges du label rouge n° LA 18/97

« Viande et abats frais et surgelés de gros bovins de race gasconne »

Caractéristiques certifiées communicantes :

- Elevage traditionnel respectant une durée minimale de pâturage de 6 mois, sur les prairies, parcours ou estives

- Une durée de maturation adaptée à l’âge de l’animal pour une meilleure saveur et tendreté :

- « maturation minimale de 14 jours pour les pièces à griller et à rôtir conservées sur os, à l’exception de la hampe du filet et de l’onglet »*,

- « maturation minimale de 14 jours pour les viandes présentées en sous vide ».

*à l’exception des femelles de moins de 60 mois observant une maturation minimale de

10 jours en carcasses, demi-carcasses ou quartiers.

Avertissement :

Les conditions de production du présent cahier des charges complètent les conditions de production communes relatives à la production en label rouge « Gros bovins de boucherie » en vigueur, fixées conformément à l’article L. 641-4 du code rural et de la pêche maritime.

Les conditions de production spécifiques du présent cahier des charges se substituant aux conditions de production communes apparaissent en gras souligné dans le présent document.


 

BŒUFS DU PLANTAUREL

Ca y est, Monsieur Jean-Paul ROUZES (le plus à droite de la photo sur l’estrade lors de la journée du 18/12 évoquée par ailleurs), adhérent récent du Groupe Gascon, vient de faire abattre ses premiers bœufs,  et l’on peut dire que pour un coup d’essai, c’est un coup de maître.

Rappelons que Jean-Paul ROUZES, est d’abord un industriel du bâtiment, qui plus est passionné de rugby, et son dernier hobby a été de réaliser un rêve d’enfant qui lui tenait à cœur depuis plusieurs années : LA CREATION D’UN ATELIER D’ENGRAISSEMENT DE BŒUFS GASCONS.

Prenant en considération les bons conseils que lui ont divulgués les personnes qui l’ont accompagné dans son projet il est arrivé pour sa toute première prestation à des résultats dignes d’un éleveur assermenté.

Les trois premiers animaux qu’il vient de faire abattre ont en effet eu de très bons retours d’abattage : ces trois bœufs âgés de juste 36 mois pour le plus vieux et 33 mois pour le plus jeune, ont quand même affiché des poids carcasses très et même plus qu’encourageants de : 560 ; 600 ; et 603 Kg.

Pour des animaux de cet âge là, la race Gasconne n’a donc rien à envier aux races à viande dites spécialisées d’autant que les classements carcasse et l’état d’engraissement étaient eux aussi au rendez-vous ; avec un rendement carcasse de l’ordre d’environ 60 %, que demander de plus ?

Ces animaux vont donc faire le bonheur et régaler les papilles de consommateurs avisés amateurs de viande de qualité supérieure dans la région Toulousaine, Belpech et Calmont.

Bravo encore à Jean-Paul ROUZES pour le choix qu’il a fait en race Gasconne. Félicitations aux bouchers qui ont su choisir ces animaux de qualité et bon appétit aux consommateurs qui vont se régaler avec cette viande exceptionnelle, d’animaux nés , engraissés et consommés dans notre belle région.

PM

 

 

En 2017, le salon SISQA évolue et devient RÉGAL, les « REncontres Gustatives, Agricoles et Ludiques » !

LE BŒUF GASCON Y FETAIT SES 20 ANS à Toulouse

 

Julien Roux (chef boucher) à gauche, Julien Guyomard (agent commercial) et Pauline Naudin, chargée de communication
(site web viande en ligne, Viande du Sud Toulousain)

Pour l’édition 2017, c’est l’équipe de Viande du Sud Toulousain (basé à Cazères en Haute-Garonne), et fournisseur de la Boucherie CARREFOUR MARKET de Fonsorbes (31) habilitée en Label Rouge, qui a tenu la boucherie et assuré la promotion collective du Bœuf Gascon Label Rouge au parc des expositions à Toulouse durant les quatre jours de REGAL. Le professionnalisme de l’équipe a été un des facteurs de la réussite de cette édition.

Un Bœuf de 570.60 kg carcasse a été abattu pour l’occasion (origine GAEC DES BORDES à Roquefeuil dans l’Aude, symbole de la fusion des deux ex-Régions MP et LR !). Encore une fois, comme les années précédentes, la viande gasconne a connu un grand succès auprès du public, également consommée sous forme de steak haché frais, fait sur place, connu sous le nom de « Macarel ».

Le restaurant ‘Chez Yvette’ a d’ailleurs eu fort à faire pendant ces 4 jours de manifestations... Son restaurant situé à côté de la Boucherie Gasconne, a bien fait connaitre cette viande savoureuse dans ses menus, approvisionné par Hervé Eychenne de la SAS au Bœuf Gascon, boucher de l’édition 2016.

De nombreux visiteurs ont pu apprécier du côté de la Ferme, une jeune Vache Gasconne de qualité, nommée «IBIZA », 4 ans, appartenant à l’Elevage de Monsieur MARC Edmond à Montesquieu.

Le jeudi, lors de la visite officielle du salon, Carole DELGA (Présidente de la Région Occitanie) a remis au boucher Jérome TONIAZZO (Boucherie Jérome à Toulouse), le prix spécial d’investissement dans la filière, obtenu lors du concours du Trophée National des viandes d’excellence, organisé par Fil rouge.

Enfin le vendredi soir, en avant première un nouveau film sur la filière Bœuf Gascon Label Rouge, intitulé « Le Bœuf Gascon Label Rouge, un produit d’exception » a été diffusé, avec tous les acteurs... Il a été également diffusé sur le stand de la Région, tout le long du salon à l’entrée (notre photo, au moment où Fabien Pelous témoigne de sa fidélité au Label Rouge depuis l’ouverture du Club 15 il y a 6 ans). Vous pouvez maintenant voir ce film, disponible sur internet à You Tube, en tapant la « chaîne » Groupe Gascon. Vous y verrez aussi la bande annonce. Bon visionnage ! En plus, ceux qui étaient présents lors de ce tout premier visionnage, ont eu l’honneur, d’avoir l’autographe de la jeune et dynamique éleveuse Marion Lassalle, qui représente bien tous ses collègues sur la toute nouvelle affiche Label Rouge Bœuf Gascon. Quel honneur ! Merci à elle pour sa présence.

Ca bouge chez les gascons : il se passe quelque chose !

VG





 

Communiqué FEDELIS (Fédération des Labels Rouge)

Informations

A l’attention des adhérents et administrateurs

Bonjour,

Emmanuel Macron a fait hier un discours très attendu clôturant la 1ère phase des états généraux de l'alimentation. Nous pouvons sincèrement nous féliciter d’être un modèle de production auquel il a fait référence à plusieurs reprises dans son discours !

Lien pour écouter ce discours : https://fr-fr.facebook.com/enmarchemag/posts/520200964993722

A noter en particulier concernant nos filières :

  • à 23 mn : volonté de pouvoir discuter des prix et volumes au sein des organisations de producteurs, pourquoi pas généraliser le système existant pour les IG fromagères (c’était une demande de FedeLIS)
  • à 26 mn : favorable au relèvement de seuil de revente à perte et à l’encadrement des promotions pour les produits agroalimentaires « … afin qu’une qualité supérieure des produits offerts aux consommateurs puisse être aussi l’objectif recherché » ; « chaque filière devra définir un plan par filière pour définir prix juste pour les agriculteurs […] accompagnant la contractualisation et le seuil de revente à perte  »

?         loi prévue pour le 1er semestre 2018

  • à 32 mn : « ces plans de filière doivent permettre d’assurer aux Français la montée en gamme autour de labels, des signes de qualité, de la bio, avec des objectifs chiffrés à 5 ans »
  • à 34 mn : « est-ce que vous pensez que nous pouvons nous contenter d’avoir 0,5 % de porcs bio en  France, 3% en Label Rouge, alors que nous ne parvenons pas à satisfaire la demande des consommateurs ? »
  • à 36 mn : « vous organisez dans les filières et les territoires pour changer les modèles productifs » ; « continuer à accompagner la montée en qualité, la montée du bio, de certains modèles complémentaires » ; « nous ne donnerons des perspectives [aux producteurs] que si nous montons en qualité » « certains l’ont déjà fait » « consolider tous les producteurs qui ont déjà fait ce travail […], qui ont su trouver des labels, développer la qualité, monter avec des appellations, des indications géographiques, qui ont su consolider la qualité française et la défendre »
  • à 38 mn : « nous devons valoriser le Label Rouge »
  • à 40 mn : encourage la production plein air en œufs, et attend le plan de la filière pour cela
  • à 42 mn : c’est aux interprofessions reconnues par l’état de travailler à ces plans de filière
  • à 43 mn : « engagement d’atteindre 50 % de produits bio ou locaux en restauration collective d’ici 2022 » ; « les projets alimentaires territoriaux seront soutenus, encouragés »

 

Vous trouverez ci-dessous quelques articles résumant cette intervention :

http://www.pleinchamp.com/actualites-generales/actualites/contrats-prix-filieres-ordonnances-les-annonces-de-macron-pour-l-agriculture 


 

Annonces Gascon+

Eleveurs, utilisez votre outil de travail Extranet, pour proposer à la vente, directement ou bien par l’intermédiaire de votre technicien, tous les animaux que vous avez préparés.

Taureaux à vendre :

  • LAGAN : mh/+, 3 ans INS, origine nouvelle, taureau présentant un bon DM.
  • LASCO : mh/+, 3 ans INS, père RVS à 110 en ISEVR, taureau amenant du DM.
  • IGOR : mh/+, 4 ans RRC, fils de GALION, dressé, produits visibles ?
  • JURASSIK : mh/+, 4 ans RRC, fils de CAMURAC, dressé, bonnes longueurs et DM.
  • GUIGNOL : mh/+, 7 ans RVS, fils de Baccarat sur Ourasi, évalué IBOVAL, D.M. à 108 produits visibles.

Contacts : Philippe MARCEL au Groupe Gascon, Tel : 06/74/57/02/28.

Jean- François USSE à Synergie- Arterris, Tel : 06/86/37/24/33.

 

Création de GenEval

Le 20 octobre 2017 Allice (Fédération des Unions de Coopératives d’I.A.) et Races de France (Fédération des O.S.), ont crée une association, dénommée GenEval, pour assurer le calcul des évaluations génétiques (indexation) des ruminants.

Une bonne …et une mauvaise nouvelle. En effet, cette mission n’étant plus assurée par l’INRA, elle revient à la charge des éleveurs…

Dans ce contexte, la gouvernance, assurée par Jean-Luc Chauvel, Président et Michel Cètre, Vice-Président, est toutefois un gage de parfaite connaissance du contexte des élevages sélectionneurs.


 PRESS BOOK MEDIA RACE GASCONNE

LA DEPECHE DU MIDI

21/12/2017             13 coup de cœurs : Ariège Le veau rosé, la Gasconne, le bœuf gascon.

                            Régal : marché de l’Occitanie gourmande.

                            Les Gascons veulent être encore plus identifiés au massif pyrénéen. Label Rouge : l’excellence.

01/12/2017             Guide d’hiver de la Dépêche Pyrénées 2017. Les Cabannes (Ariège) A la Montanha.

                            La mongie, au menu du Bœuf Gascon.

02/11/2017             David Eychenne, un éleveur de toutes les passions.

08/10/2017             La foire d’Espezel, 40 ans de passion du terroir, entre tradition et modernité.

01/10/2017             Siguer, le retour des estives sous le soleil, autour d’une grillades de bœuf gascon…

23/09/2017             Aulus les Bains, les vaches décident seules de descendre de l’estive !

 

REUSSIR BOVINS VIANDE

Octobre 2017         Les remises des sabots d’or, à Cournon d’Auvergne.

Mai 2017               Chez Laurent Montagne, dans les Pyrénées-Orientales

 

TERRES D’ARIEGE

13/10/2017             Elevage : Sommet de l’Elevage : les Ariègeois raflent plusieurs prix.

29/09/2017             Sabot d’Argent : un duo gagnant pour la race Gasconne.

                            Le lycée agricole de Pamiers confirme ses bons résultats aux examens.

 

 

Télévision :    « Des racines et des ailes »  film l’Aude et le Pays Catalan, diffusion le 1er Novembre 2017.


CARNET NOIR

  • C’est avec tristesse que nous avons appris le 10 octobre 2017, le décès de Madame Marie-Rose ESQUIROL mère de Robert et Fernand ESQUIROL ; grand-mère de Jérôme ESQUIROL du GAEC DES MIRACLES éleveurs gascons de père en fils à Calmont (31). Nous leur présentons nos plus sincères condoléances et notre soutien amical.
  • Décès le 13/11/17 de René Rumeau, ancien éleveur à Ilhet (65). Il avait donné plusieurs bons taureaux station, et participé à de nombreux concours. S’il exprimait parfois un désaccord avec le jury, sa profonde humanité reprenait vite le dessus et il passait, comme au rugby qui lui était cher, au « match suivant »
  • Les gascons sont une nouvelle fois attristés par le décès de Jean-Claude TORRES le 31 octobre 2017. Il fut longtemps éleveur à Savignac-les-Ormeaux mais la maladie l’avait obligé à cesser son activité il y a déjà quelque temps. Nous transmettons à sa famille et ses proches nos plus sincères condoléances.

CARNET BLANC

  • Naissance d’un petit garçon au GAEC DE MARTINAT. Guillaume LAZERGES est l’heureux papa de LUCAS né le dimanche 12 novembre 2017. Félicitations aux heureux parents et bienvenue à LUCAS !
  • Frédéric Madaule, ancien correspondant Midatest/Auriva nous a fait part de la naissance de son premier enfant, Sophie née le 3 janvier 2018. Félicitations aux parents et bienvenue à Sophie
  • Le Groupe Gascon a la joie de vous annoncer l’arrivée du petit-fils de Jean-Pierre Gajan, Directeur du Groupe Gascon. Théo a pointé le bout de son nez le 6 octobre 2017 en pleine forme pour le plus grand bonheur de ses parents, grands-parents et la fierté de la famille gasconne. Bienvenue à Théo !!!

 crédit photo :

Chambre d’agriculture de l’Ariège, Dominique Carmouët, Cécile Augier, Groupe Gascon